Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un environnement positif !

Pour être positif, il faut évoluer dans un environnement positif. Ici, nous partons d'un principe simple : tout ce qui entre en vous, soit vous élève, soit vous abaisse. Il est donc primordiale de ne pas se laisser atteindre par des éléments négatifs qui affecteront votre moral et votre énergie.

Nous sommes constamment entourés de stimulus de toutes sortes : visuels, sonores, pensées, interactions sociales, etc. Sollicités de toute part, nous nous laissons influencer et affecter par ces événements, en bien comme en mal. Pour éviter au maximum de se faire contaminer par des choses négatives, vous devez, autant que vous pouvez, les écarter de votre environnement.

 

Évoluez dans un habitat harmonieux :

Faîtes de l'ordre, de l'espace ! Ajoutez des plantes vertes à votre habitat (bientôt un article détaillé sur ce point précis!), trouvez des meubles fonctionnels, maintenez un rangement que vous jugez acceptable, pas nécessairement parfait. Il ne s'agit pas de devenir des obsessionnels de l'ordre et de l'alignement des cousins sur le canapé ! Chacun possède son seuil de tolérance, trouvez le votre. Un logis en désordre ne permet pas de trouver l'apaisement. Organisez-vous afin de trouver, après votre journée de travail, autant que vous pourrez, une maison rangée et agréable à vivre. Si vous en avez la possibilité, investissez dans des meubles de rangements. Ne surchargez pas votre intérieur avec des décorations tape-à-l’œil et trop nombreuses. Harmonisez les couleurs, les tons, les matériaux. Si vous ne savez pas comment faire, prenez simplement exemple sur des catalogues !

 

Chassez les pensées négatives :

Ne vous laissez pas parasiter par les mauvaises pensées ! Nous avons tous des soucis, des tracas quotidiens, des inquiétudes, c'est bien normal. Apprenez à accepter les tracas de la vie et à ne pas vous laissez harceler par les mauvaises pensées. Dîtes-vous : « Oui, très bien, cette histoire de contravention m'a causé du tort, mais après tout, qu'est-ce que je peux y faire ? ». Ne ressassez pas les choses sur lesquelles vous n'avez pas d'emprise immédiate. On vous a collé un PV ? Ok, c'est dommage, c'est embêtant, mais y penser toute la journée changera-t-il quoi que ce soit ? Non, alors passez à autre chose ! Au début, cela sera sans doute difficile et vous devrez vous forcer, vous engueuler vous-même pour chasser vos pensées négatives ; mais à force d'auto-discipline, les choses se feront avec beaucoup moins de contrainte et vous apprendrez à sélectionner naturellement vos pensées.

développement personnel, environnement, énergie positive, zen, motivation

Appréciez le silence :

Nous supportons mal l'excès de bruit, il est donc important de veiller à conserver un cadre de vie silencieux. Évidemment, on ne peut pas échapper toute la journée aux nuisances sonores. Je pense par exemple aux personnes qui vivent dans les grandes villes et sont obligées de s'y déplacer pour le travail. Ce qu'il faut essayer de faire, c'est de s'aménager des plages de silence quotidienne. Lorsque vous rentrez chez vous, ou bien le matin avant d'aller travailler, n'allumez ni radio, ni télévision, au contraire, prenez le temps d'apprécier le silence. Prenez le temps, au moins une fois dans la journée, d'écouter le silence et d'apprécier le calme. Vous pouvez aussi profiter d'un trajet en voiture ou d'une marche en campagne. C'est dans ce silence et à ce moment que vous pourrez prendre le temps d'un recentrage. Quelques secondes peuvent suffire pour se retrouver avec soi, ressentir sa énergie propre, faire le vide.

 

Attention aux personnes de mauvaise influence :

Le plus difficile reste sans doute d'éviter les mauvaises influences provenant des autres individus. Essayez de ne pas vous engluer dans des relations toxiques. Certaines personnes savent bien se plaindre mais sont très peu inclines à écouter les autres ; ne rentrez pas dans leur jeu. Bien sûr, les amis, la famille, les gens qu'on aime, méritent de l'attention et du réconfort. Les mots qui rassurent et qui font du bien sont souvent courts, simples, et ne s'éternisent pas en palabres redondantes. Ne perdez donc pas trop d'énergie avec les gens qui vous font vous sentir mal, coupez court, et préservez-vous. Là encore, c'est un travail de fond qui peut prendre du temps, mais petit à petit, vous apprendrez à ne plus être la personne « trop gentille » et cela fera du bien à vous, mais aussi à votre interlocuteur.

 

 

Commentaires

  • Super intéressant comme article. Sans trop de fioriture. C'est vrai qu'à vouloir être bienveillant on se fait grignoter

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel