Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les pires mensonges du fitness (3) et conclusion.

Troisième et dernier volet de notre article sur les pires mensonges du fitness, suivi d'une conclusion.

Voici le mensonge : "Entraînez-vous comme moi et vous me ressemblerez".

Mensonge : Entraînez-vous comme moi et vous me ressemblerez !

 

Le cas classique c'est de vouloir se muscler en s'entraînant comme un champion de bodybuilding. C'est ce que nous vendent les magasines spécialisés et tout un tas d'ouvrages et de programmes qui circulent sur internet ; et c'est vraiment la dernière des choses à faire !

Je vais peut-être vous choquer, mais les programmes des champions, c'est souvent un peu n'importe quoi. L'entraînement, structurellement, n'est pas primordiale dans ce cas. L'important se passe à un autre niveau. Bien sûr, ils savent s'entraîner, ou plutôt, ils savent ce qu'ils font. Ils savent mettre de l'intensité et supporter un certain seuil de douleur, mais il est inutile de chercher dans leur programme une cohérence théorique, quelque chose de transposable à une autre personne. Leurs entraînements reposent souvent sur un principe de très haut volume avec une intensité soutenue (ce qu'un individu lambda ne peut pas faire). Beaucoup de séries, beaucoup d'exercices, beaucoup d'angles différents. Un tel programme ne fonctionne pas chez un pratiquant lambda tout simplement car il n'aura pas une capacité suffisante à tenir une telle intensité, et par la suite, à récupérer. Beaucoup de champions s'entraînent deux fois par jours, c'est leur métier, toute leur vie tourne autours de ça !

 

Le second cas, c'est le fait de vouloir s'entraîner comme quelqu'un d'autre, comme n'importe quel autre pratiquant que l'on croise à la salle de sport.

Il est en effet aberrant de vouloir copier l’entraînement de n'importe quel individu croisé à la salle de sport, juste parce qu'il possède un physique musclé. Croyez-moi, ce n'est pas parce qu'on affiche un physique musclé que l'on s'entraîne bien ou que l'on détient un quelconque secret ! Sachez donc que la musculation est une affaire très individuelle. Durant une vie de culturiste ou de simple pratiquant, on change souvent de programmes, d'exercices, de manière de s'entraîner. C'est une longue quête et on comprend souvent comment fonctionne son corps qu'au bout de très longues années. D'ailleurs pour tout vous dire, on a tendance à simplifier ses entraînements avec le temps et à comprendre qu'il suffit d'aller à l'essentiel. Inutile donc d'aller copier le voisin !

fitness, mensonge, arnaque, musculation

En gros, pour conclure, arrêtez de croire au père noël, il n'y a aucun « secret ».

C'est le grand mensonge. La plupart des ressorts marketing reposent là-dessus. Secrets d'entraînement, secrets de régime alimentaire, secrets de compléments et même des secrets de déblocages mentaux ou mystiques. En réalité, il n'y a rien qui pourra du jour au lendemain vous apporter des solutions toutes faites.

Il existe peut-être des petits détails qui vous apporteront de manière temporaire des petites progressions, mais rien de jamais définitif. Le secret n'est donc pas un aliment miracle, il n'est pas non plus dans un programme de musculation savamment étudié. Il n'est d'ailleurs pas dans la science en générale. Souvent, je pense que nous sur-estimons largement l'importance de l'entraînement dans son format et ses dispositions, et que nous sous-estimons toujours celui de la génétique. Un individu doué pourra faire à peu près n'importe quoi, il réussira, un autre devra se battre contre lui-même avec beaucoup d'ardeur sans garanti de résultat satisfaisant.

La réussite, quand on parle de transformer son corps ou d'augmenter ses performances sportives, se construit petit à petit, avec beaucoup de temps, et des efforts qui peuvent grandement varier d'un individu à l'autre. Et comme je l'ai dis précédemment, parfois ça peut ne pas suffire, et c'est souvent très ingrat.

Je tiens tout de même à dire que je ne veux surtout pas décourager les lecteurs. Déjà, il y a peu de chance pour que vous faisiez parti de la part extrême de la population qui n'est absolument pas douée pour la musculation. Ces personnes là, les maudits du fitness, ne sont pas si nombreux, ils sont à l'extrême gauche d'une courbe en forme de cloche. Pour la grande majorité qui n'est pas l'élite, il y a vraiment moyen de progresser visiblement en utilisant les méthodes simples et éprouvées de l'entraînement.

Alors pas de panique, entraînez-vous, apprenez à vous connaître et ne vous comparez qu'à vous-même, et par dessus tout, prenez du plaisir !

 

Les commentaires sont fermés.