Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Faut-il compter ses calories ?

Encore une fois je risque de vous fatiguer avec mes réponses à la "ni oui, ni non", mais tant pis, je prend ce risque ! Car en effet, compter ses calories peut être une bonne idée et s'avérer utile sur certains points mais peut comporter quelques inconvénients que nous allons détailler. Allez, à vos calculettes !

 

Beaucoup de sportifs ont installé sur leur téléphone intelligent ce genre d'applications qui se proposent de compter vos « macros », de « tracker » vos aliments. Des modes nutritionnelles en font même leur principe numéro 1, c'est la diet « flexible ». Ce principe est simple : comptez vos calories, restez dans les clous, et mangez ce que vous voulez. Comme je l'ai dis dans un précédent article, la balance énergétique c'est la règle numéro un de la diététique, le reste compte, mais c'est toujours cette règle qui l'emporte. Ce fait est la résultante de notre incroyable capacité à s'adapter; notre corps s'adapte vite, et à presque tout. Ce qu'il recherche c'est des calories, et bien sûr quelques nutriments essentiels, mais pour le reste il peut toujours se débrouiller.

Bref, compter ses calories est à la base de certaines méthodes alimentaires, et les smartphones ou autres sites internet nous facilitent bien la vie ! Tout de même, cela reste fastidieux ! Pour compter ses calories tous les jours, il faut être motivés ! Cela vaut-il vraiment le coup ? Nous allons d'abord parler des points positifs:

 

1 - Compter ses calories (et ses macros-nutriments) vous forcera à simplifier votre alimentation. Ceci est un point positif non-négligeable. En effet, si vous consommer beaucoup de plats préparés industriellement, beaucoup de plats cuisinés, des tas d'ingrédients différents et des repas qui ne sont jamais les mêmes, vous risquez de passer beaucoup de temps à tout calculer. Comptez vos calories va donc vous obliger à adopter une alimentation simple et répétitive. On dit pourtant qu'il faut « manger de tout », ce qui n'est pas faux, mais on oublie de dire qu'une alimentation simple à base de produits frais est souvent une bonne option et que cela est le plus efficace pour organiser une « diet » de perte de poids.

2 – Une fois que vous trouverez vos calories de maintenance vous allez facilement pouvoir perdre du poids ou au contraire en prendre, en ajustant simplement votre excédant ou votre déficit calorique. Pour les personnes qui veulent perdre du poids, cela reste une méthode fiable.

3 – Cela vous permet de connaître un peu les macros-nutriments des aliments que vous consommez, et vous serez peut-être parfois surpris ! En fait, compter ses calories permet de « se rendre compte », de voir à quel point certains aliments peuvent être caloriques et d'autres pas.

 

Maintenant, voyons un peu les limites et les inconvénients :

1 – Les valeurs que l'on trouve sur les étiquettes des produits alimentaires ou dans les bases de données des applications sont des moyennes et la marge d'erreur existe. De plus, des facteurs environnementaux ou individuels peuvent faire varier les taux d’absorption de ce que nous mangeons. En bref, il est impossible de savoir précisément les calories d'un aliment ingéré. Comment savoir si tel ou tel fruit contient moins d'eau que le même fruit de la saison précédente ou qui a poussé dans le champ voisin ? Ajoutez à cela les associations alimentaires qui modifient la chimie de la digestion, les facteurs individuels génétiques, le stress, le type de culture, d’affinage ou d’élevage de notre aliment... bref, je pense qu'à 100 ou 200 calories près, difficile d'être dans la précision.

2 – Attention, la balance calorique est peut-être le facteur le plus important pour la perte ou la prise de poids, mais concernant la santé et la performance, il n'y a pas que ça à prendre en compte ! Ne tombez pas dans le piège du « tout calorique » comme certains partisans des diets flexibles et pensez aussi à la qualité de votre alimentation ainsi qu'à une bonne répartitions des macros-nutriments mais aussi des micros (vitamines & minéraux) !

3 – Les calories ne sont pas sataniques ! Ne les fuyez pas comme la peste ! Je comprend bien qu'on veuille mesurer son apport calorique pour le contrôler, surtout si on cherche à perdre du gras, mais attention à ne pas diaboliser les calories. N'oubliez pas que le corps en a besoin, et qu'il en a besoin pour faire « tourner la machine », la même qui servira à faire brûler votre gras superflu ! La solution, pour perdre du gras, réside donc dans le fait de trouver cette bande passante où le corps est assez nourri pour tourner à plein régime tout en puisant dans ses réserves. Le déficit calorique doit donc être suffisant mais pas excessif. Pour ma part, je conseille un déficit calorique situé autours de 20/25%, mais cela dépend évidemment du poids de départ.

 

Pour conclure, je pense qu'il faut au moins une fois dans sa vie sportive « tracker » sa nourriture pour se donner une petite idée de ce que l'on mange. Au moins une fois, notez tout ce que vous avez mangé dans la journée et rentrez ça dans une application, on peut être surpris ! Cela permettra de vous rendre compte des calories qui sont contenues dans vos aliments, de voir si vraiment vous mangez trop ou pas assez et si votre plan alimentaire est équilibré. Mais une fois que vous savez à peu près ce que contiennent vos aliments et quelle est la quantité de nourriture que vous devez absorber pour atteindre vos objectifs, alors ce n'est peut-être plus la peine de continuer à compter.

En fait, compter ses calories devraient être une mesure occasionnelle. C'est une très bonne solution pour la personne qui est en perte de poids mais qui stagne, n'arrive plus à atteindre ses objectifs et « ne comprend pas pourquoi ». Je conseille vraiment aux personnes qui sont dans ce cas d'essayer au moins une fois ! Elles verront alors si le problème se trouve à ce niveau. On a parfois tendance à exagérer certaines quantités sans vraiment s'en rendre compte.

En revanche, si vos résultats sont satisfaisants, il ne sera alors pas nécessaire de se livrer à ce genre de calculs fastidieux. Compter ses calories n'est pas vraiment quelque chose de « naturel », le mieux étant toujours d'être assez à l'écoute de soi pour réguler soi-même ses apports selon son ressenti.

 

- Franck -

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel